Date : 10, 11 et 12 juillet 2018

Possibilité de pratique les 13 et 14 juillet durant le festival

Prix : 275€ (logement en structure communautaire, repas et stage compris)

Infos & inscriptions :

+32 61 32 07 56

communication@conte.be

LES CONTES D'INTERVENTION par Etienne Piette et Yvan Couclet de Parole Active asbl

Comment choisir, (ré)-écrire, travailler, préparer un conte pour une intervention contée dans la rue, dans un hall de gare, une classe ou un pré de vaches.

Comment s'adapter et adapter l'histoire à conter en tous lieux et toutes circonstances.

Comment développer un ensemble de techniques pour interpeller et retenir un public allant et venant.

Comme débutant: l'occasion de découvrir le conte de l'écriture jusqu'à la pratique de la parole contée

Comme conteur débutant: l'occasion de prendre confiance pour se lancer

Comme conteur confirmé: l'occasion de quitter le confort de la salle et de la veillée pour aller à la rencontre d'autres publics

Cette formation de Parole Active sera aussi pratique puisqu’elle s’organisera dans le cadre du Festival interculturel du Conte de Chiny, et que vous aurez la possibilité de conter dans la rue, dans un verger, autour d’un feu, sous tente ...

Maîtriser la technique du conte d’intervention, c’est évidemment aussi avoir en main un ensemble d’outils pouvant s’adapter à toutes les autres pratiques de conterie et particulièrement la pratique de veillée traditionnelle.

Objectifs :

Rencontrer le public qui ne va pas volontiers au théâtre et qui n’y mettra peut-être jamais les pieds, c’est occuper des espaces particuliers : rue, café, maison privée, parc public, classe d’école, salle polyvalente, hall de gare,

espace cabaret, …

Ce sont des lieux où le conteur doit gérer bien d’autres choses que la qualité de l’histoire contée.

 

Au-delà de l’adaptation de l’histoire à raconter, en fonction du lieu et du public, le conteur aura à prendre en considération un ensemble de données liées entre autre au fait que le public :

- est parfois là par hasard;

- est parfois contraint d’être là (pour une raison légitime ou non);

- n’est pas, comme au théâtre, “vissé” poliment à son fauteuil.

 

De plus, on ne dit pas les mêmes choses de la même manière dans une salle de spectacle ou dans un lieu ouvert à d’autres évènements.

 

Le conteur doit donc développer un ensemble de techniques pour interpeller et retenir chacun, chacune ; un groupe et des individus dans le cadre d’une conterie évènementielle.

 

Choisir, écrire, préparer, travailler un conte pour une intervention contée dans la rue, au café, dans un hall de gare, une classe, une maison privée ... c’est considérer cela, et bien d’autres choses encore.

 

Bombe, baron, harangue, rabattage, espace incidentiel, partenaire intervenant, ... : différentes contraintes du travail

de “conte d’intervention” dont vous n’avez peut-être jamais entendu parler, peu ou prou.

 

 

 

 

Cette formation de Parole Active pourra aussi être pratique si vous le souhaitez puisqu’elle s’organisera dans le cadre du Festival interculturel du Conte de Chiny, et que vous avez la possibilité de conter dans la rue, dans un verger, autour d’un feu, sous tente ...

 

Maîtriser la technique du conte d’intervention, c’est évidemment aussi avoir en main un ensemble d’outils pouvant s’adapter à toutes les autres pratiques de conterie et particulièrement la pratique de veillée traditionnelle.